Mariapolis au Super Lioran

Une Mariapolis organisée dans le Cantal par le Mouvement des Focolari

du 26 au 28 avril 2013

sur le thème « des chemins de fraternité ».

 Qu’est-ce que le mouvement des Focolari ?

 

En allant visiter le site officiel de ce mouvement, focolari.fr, voici ce que l’on peut apprendre :

« Né en Italie du Nord en 1943, le mouvement des Focolari est actuellement présent dans 182 pays avec plus de 140 000 membres et 2 millions de  sympathisants.  Il est  implanté en France depuis près de 60 ans. On y compte 2 500 membres et 15 000 sympathisants.

Au  plus  fort  des  bombardements  de  la  dernière  guerre mondiale,  en  1943  à Trente (Italie  du nord),  Chiara  Lubich,  une  jeune  institutrice,  redécouvre  avec  quelques  compagnes  la  force indestructible de l’Amour de Dieu. Elles s’appuient sur l’Évangile, qu’elles s’appliquent à vivre dans leur  avenir  incertain. L’écriture  devient pour  elles Parole de Vie. Telle une  véritable pédagogie,  la Parole de Vie dont elles se communiquent les expériences et les effets, les amène à s’imprégner peu à peu de  la Parole de Dieu tout en restant proches des personnes qui les entourent et en particulier des plus pauvres. Leur  rayonnement  et  la chaleur de  leurs  relations  leur vaudront  le nom de Focolari de l’Unité  (focolare  = foyer,  âtre).  Bientôt,  elles  décident  de  consacrer  leurs  forces  et  leur  vie  à  la réalisation de la prière de Jésus :  Père que tous soient un. (Jn 17, 21)

Peu  à  peu,  ce  sont  des  centaines  de  personnes  qui  les  suivent  dans  cette  aventure :  enfants  et personnes âgées, prêtres, religieux et religieuses, laïcs engagés dans la société ; plus tard chrétiens de toutes confessions, croyants de diverses religions, non-croyants soucieux de l’avenir de l’Homme.

Ce souffle nouveau, avant-coureur du concile Vatican II, balaie la planète en quelques années suscitant un  renouveau  spirituel, des  vocations  et un  souci  de  s’engager dans  toutes  les  zones  sensibles de  la société. Inséré dans  l’Église Catholique (statuts approuvés par les papes Jean XXIII, puis Paul VI et Jean-Paul  II),  le  Mouvement  travaille  avec  les  églises  locales  dans  de  nombreux  domaines,  en particulier dans les pastorales de la famille, des jeunes, l’œcuménisme et le dialogue interreligieux.

En  France,  dans  le  cadre  de  l’apostolat  des  laïcs,  il  est  intégré  dans  le  groupe  « Familles  et Mouvements spirituels » de la Conférence des évêques de France. Au cœur du Mouvement, des petites communautés  de  femmes  ou  d’hommes,  les  focolares,  de  4  à  6  personnes  consacrées.  Treize communautés sont implantées dans six villes et en Île-de-France. Les 2 500 membres en France ont des engagements  divers dans  le Mouvement  et  au  sein de  la  société  et de  l’Église où  ils  souhaitent être facteurs d’unité et de fraternité avec tout homme. »

Les adeptes de ce mouvement aiment vivre ensemble des temps de ressourcement, de détente, de fraternité. A ces occasions, jeunes, adultes, familles, enfants expérimentent la présence de Dieu au milieu des hommes.

 La Mariapolis

Du 26 au 28 avril 2013, le Mouvement des Focolari a choisi d’organiser une Mariapolis dans notre beau Pays Vert.  Ils sont donc venus nombreux du monde entier au Lioran à 1 100 mètres d’altitude pour se détendre et partager cette fraternité.

Pendant  trois jours d’ateliers inter générations, les participants ont réalisé une maquette de fraternité vécue. Chaque jour a été ponctué de moments de réflexion et d’échange, d’activités ludiques et culturelles, de tables rondes, ainsi que d’ateliers et de jeux.

La Mariapolis était ouverte à tous, croyants ou non, quels que soient les milieux sociaux, les races, les religions sans pour autant tomber dans le syncrétisme c’est-à-dire un mélange d’influences.

A cette occasion et afin de promouvoir le patrimoine du Cantal, les responsables locaux Monsieur et Madame Pierre MONTHOIL ont demandé aux « Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols » d’animer la célébration religieuse du vendredi soir et la soirée Auvergnate qui suivit.

La petite chapelle  « Notre Dame de la Paix » du Lioran était pleine de fidèles ravis d’entendre des chants religieux en occitan accompagnés de la cabrette et des accordéons.

Après le patrimoine musical local, le patrimoine culinaire fut mis en avant lors du dîner avec l’un des plats typiques de notre terroir, la saucisse/truffade, pris en commun au centre d’hébergement du Lioran « Les galinottes ».

Afin d’éliminer les calories, tous furent conviés à danser aux sons des cabrettes et accordéons. Jusqu’à minuit, mazurkas, polkas, scottishs, bourrées, marches, cercles circassiens, valses, gigue, brise pied s’enchaînèrent pour le plus grand plaisir de tous.

Un grand merci aux organisateurs et aux participants pour leur accueil chaleureux.

 

Diaporama :

Vidéo  HD des moments musicaux et chants pendant la messe :

Vidéo HD d’un moment de détente du groupe focolari  pour cette Mariapolis au Super Lioran:

A propos de Marcel 518 Articles
Président fondateur du groupe.

3 Comments

  1. Encore 1 fois Bravo et Félicitations à votre Super Groupe …………

    ……………Mais je trouve que Vous rodez beaucoup prés d’ici…………….là le Lioran …bien avant Le Puy Gros …la Thuillère …Quand allez Vous nous faire l’honneur de passer ICI ??? Bizous à Tous Jeannette

  2. Merci beaucoup pour l’animation et l’ambiance que votre groupe a apporté à la Mariapolis.
    Cela a été une contribution précieuse aux trois jours de fraternité que nous avons vécu au Lioran.
    Les chants occitans pendant la célébration vibraient particulièrement dans la chapelle dédiée à Notre Dame de la Paix.
    Fabio, un participant à la Mariapolis

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.