« Nanga, Boussoum en Carladès »

.

.

.

« Nanga,

Boussoum en Carladès »

.

.

.

 

Ce dimanche 20 novembre à Badailhac, Francine Laporte a invité l’association « Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols » pour participer à la présentation de son fabuleux carnet de voyage « Chemin de Brousse » édité en Juillet 2011.

Francine Laporte Professeur des écoles à la retraite depuis peu ne cesse de travailler, de s’investir, de s’engager. Elle aurait pu commencer sa retraite tranquille et profiter de ses journées libres pour vaquer à différentes activités. Et bien non Francine est une battante, une dame de terrain, une vraie humanitaire.

An cours de ses dernières années d’enseignement, l’Équipe Éducative du Carladès s’engage dans un nouveau projet pédagogique culturel, ouvrant une brèche sur le développement durable et la solidarité.

Un conteur africain du Burkina Faso, Manu Tiéba, Président de l’Association « Rivage » à Giou de Mamou aida l’Équipe Pédagogique et rechercha au Burkina une école susceptible de mettre en place une correspondance scolaire, il leur conseilla la ville de Boussoum dans le Sahel. Le lieu étant trouvé, il fallait monter le projet. Quatre années bien remplies ont permis à chaque classe de cycle 3 de construire des relations intelligentes et solides. Le dossier bien ficelé, Francine Laporte plus déterminante que jamais confie : « J’avais promis ; j’y suis allée! »

En ce dimanche après midi à Badailhac à l’aide d’un diaporama, Francine nous invite au voyage « Chemin de brousse » titre de son ouvrage. Par contre il est important de souligner, précise Francine, que ce carnet de voyage n’est pas qu’un simple compte-rendu de visite validant une action socio-éducative, c »est une invitation à la découverte d’un pays en soif d’avenir ; c’est la rencontre d’un peuple digne et chaleureux ; un partage d’émotions ; un cheminement…

Avec beaucoup d’émotions, Francine nous résume son périple et son témoignage nous interpelle profondément. Elle nous met en garde sur la réelle définition de « l’aide humanitaire » : problème de la dépendance et la corruption qui crée l’attentisme.

An contraire ce peuple veut évoluer et apprendre. Ces réactions, ces dénonciations orientent la conscience collective vers une approche différente de l’Humanitaire : la notion de solidarité, de développement durable et de commerce équitable: « Au lieu de te donner du poisson, je t’apprends à pêcher« .

Francine Laporte a accompli sa mission, très courageuse elle s’est glissé dans le personnage d’un reporter à la rencontre d’un peuple en état d’urgence. Dés son retour en France, son objectif est de réagir au plus vite. Alors elle se met à écrire son aventure, son cœur s’ouvre et les mots n’en finissent plus de s’aligner, ponctués d’émotion.

En achetant ce carnet de voyage « Chemin de brousse » de Francine Laporte, vous contribuez à l’installation d’un panneau solaire sur le dispensaire de Boussoum, dans la brousse sahélienne du Burkina Faso.

Le groupe  « Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols » a souhaité animer gracieusement la présentation et les dédicaces de ce livre pour soutenir et aider l’association « Nanga, Boussoum en carladès » dont le siège social est basé sur la commune de Polminhac dans la Cantal. 

Bravo à vous tous pour cet élan humanitaire, toutes nos félicitations à Francine Laporte pour cet ouvrage attachant et merci pour votre accueil très chaleureux et convivial.

A propos de Marcel 518 Articles
Président fondateur du groupe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.