Les Cabrettes à l’Antonin MAGNE

.

Le groupe « Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols » à

l’Antonin MAGNE 2012

Le 15 juillet le groupe « Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols » sera présent au départ et à l’arrivée de l’Antonin MAGNE pour jouer et chanter le « Bravo Tonin » chant écrit en 1936 pour la victoire du champion du monde Ytracois.

Voici 81 ans le 26 juillet qu’Antonin MAGNE né au Bex d’Ytrac remportait son premier Tour de France. A cette occasion, pendant l’exposition officielle du Tour 2011 à l’atrium de l’Hôtel du Département, le Cantal a rendu hommage à celui qui a compté parmi les plus grands routiers de tous les temps dans l’histoire du cyclisme de compétition. Plusieurs fois vainqueur du Grand Prix des Nations, également vainqueur du Tour de France en 1934, il enlevait à Berne en 1936 le titre de Champion du Monde. Directeur sportif de la firme Mercier-BP de 1945 à 1969, il a drivé les plus grands noms du cyclisme ; Raymond POULIDOR est venu lui rendre le sien le jour de repos du Tour. Charles DAGOT, Ytracois passionné, a réalisé l’exposition qui lui a été consacrée et présenté entre autres pièces de collection l’exceptionnelle partition « Bravo, TONIN ! » à la gloire du Champion du Monde 1936, musique de  François GAILHARD, paroles de Lucien CAZALIS ; lors du vernissage le public applaudit enthousiasmé l’interprétation par Véronique LOISON à l’accordéon, Geneviève MARONCLES et Isabelle NOYGUES au chant, du groupe « Cabrettes et Accordéons des Burons de PAILHEROLS » né de l’idée de son président Marcel Clermont en 2008 pour la sauvegarde du patrimoine instrumental et musical local.

En présence de Vincent DESCOEUR, Marcel CLERMONT et Charles DAGOT offrirent à l’association « Photothèque et Archives Cantaliennes » représentée par Monsieur René MONBOISSE son Président d’Honneur et Mademoiselle Christine DELMAS Directrice-Adjointe des Archives départementales, une reproduction de ce succès musical des éditions Paul Beuscher avec le CD contenant le premier enregistrement réalisé au studio  R.P.A, dès à présent consultables aux archives départementales.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.