Transhumance entre vallée du Lot et volcan Cantalien

Transhumance entre vallée du Lot et volcan Cantalien

 La Transhumance

entre vallée du Lot et

volcan Cantalien

Parti du Lot, d’Espédaillac plus précisément, depuis le dimanche 3 juin 2012 le troupeau d’environ 600 brebis et de 35 chèvres continu son périple de 180 Km jusqu’au Lioran.Ce vendredi 15 juin sous un soleil radieux tous ces ovins et caprins entrèrent dans le Parc des Volcans d’Auvergne d’un pas décidé, l’herbe fraîche et l’air pur des montagnes ne sont plus très loin.Pour escorter et guider ce magnifique troupeau, une silhouette svelte, chapeau vissé sur la tête et bâton en main, accompagné de deux chiens, le berger Frédéric Lestang prend soin de son troupeau comme si tous ces animaux lui appartenaient.Arrivé à la Ferme de François Delrieu de Saint-Julien de Jordanne vers 16H30 une assemblée nombreuse s’était réunie pour admirer ce troupeau. Plus les étapes avancent et plus le nombre de randonneurs augmente. Pour fêter cette 13ème étape, le propriétaire François Delrieu avait mis à disposition gracieusement son bâtiment agricole. En peu de temps ce lieu pris des allures de guinguette grâce à l’organisation et la préparation prévue par les membres bénévoles du Marché de Pays et l’Association des Parents d’Elèves de Lascelle/St Cirgues de Jordanne.D’agréables odeurs des produits du terroir se dégageaient de ce petit marché (choux farcis, cotelettes d’agneau ou de porc, truffade…que de bonnes choses!) bien sûr il n’y a pas de repas gastronomique sans musique, aussi pour l’occasion l’Association des Parents d’Elèves de Lascelle/St Cirgues de Jordanne dont la trésorière Isabelle Derouet avait invité le groupe “Cabrette et Accordéons des Burons de Pailherols” pour fêter cette 13ème étape à Saint-Julien de Jordanne.Le Président de l’association “Transhumance entre vallée du Lot et volcan Cantalien” Philippe Fabre remercia chaleureusement tous les organisateurs et les bénévoles qui ont oeuvré pour la réussite de cette transhumance.

De 19H à 24H le groupe “Cabrette et Accordéons des Burons de Pailherols” pu interpréter des chants en adéquation avec cette soirée d’estive (Au flanc du Puy Mary, Belle Jordanne, Les chants du pays vert et bien sûr sans oublier “Bonsoir mes moutons” de Jean Vaissade).

Soudain dans ce brouhaha un personnage un peu étrange se faufile fourbu sous le poids de sa hotte. Bâton en main, chapeau feutré sur la tête, l’homme à la barbe aussi fleuri que son langage se met à conter ses œuvres, c’est Jacques Gilabert dit “Jacques le Colporteur”. Celui-ci nous emmena en voyage parmi ces textes si bien élaborés.

Après avoir dégusté ces excellents produits régionaux, l’assemblée était en forme pour faire quelques pas de danse : valses, marches, bourrées, scottish, mazurkas et bien d’autres…

C’est ainsi que s’acheva cette magnifique soirée reflétant bien les valeurs du Patrimoine (estive, rassemblement, partage, repas régional, musiques, chants et contes traditionnels.

Le lendemain matin, samedi 16 juin pour la 14ème étape, le troupeau et ses pèlerins reprirent la route vers 10 heures pour faire d’abord un petit tour au village de Mandailles où dégustations et animations, avec Jacques le Colporteurs, attendaient les randonneurs. Les inséparables boeufs de Pierre Parra “Charbon et Goudron” étaient là également pour escorter le troupeau vers Liadouze.
L’association “Lou Pastre” s’était organisée pour réserver un accueil chaleureux en décorant le hameau de Liadouze, au passage des moutons et des chèvres, des bergers et des randonneurs. Pour fêter cette transhumance le Président de l’association “Lou Pastre” monsieur Christian Bonhomme avait invité une partie du groupe “Cabrettes et Accordéons des Burons de Pailherols”. Ainsi au son des cabrettes et accordéons, le troupeau fit une entrée triomphale à Liadouze sous les applaudissements d’une foule venue très nombreuse. Un point buvette était mis en place afin que tout le monde puisse se désaltérer et reposer le troupeau.
La marche infernale continua jusqu’au Col de Rombière où le troupeau allait pouvoir se reposer toute la soirée et la nuit dans un pâturage verdoyant, de l’eau en abondance et une vue imprenable sur la chaîne des montagnes cantaliennes et la vallée de la Jordanne.
Avant de chanter “Bonsoir mes moutons, faîtes de beaux songes et bonne nuit…” les musiciens interprétèrent différents morceaux de musiques et de magnifiques chants tels que “Au flanc du Puy Mary, Belle Jordanne, le chant du pays vert pour le plus grand plaisir des organisateurs, des randonneurs. Les plus courageux et les amoureux de la nature n’hésitèrent pas à planter leur tente  pour passer la nuit à la belle étoile au Col de Rombière au son des clochettes et des bêlements.

Le dimanche matin vers 10 H, quinzième étape, le troupeau était attendu à la Pairie des Sagnes, cœur de la Station du Lioran. Toute la journée différentes animations étaient prévues pour clôturer cette magnifique transhumance.
Après avoir parcouru environ 180 Km, le troupeau, les bergers et les chiens apprécieront fraîcheur, air pur pendant trois mois à la Station du Lioran.
Philippe Fabre insiste sur le fait que malgré cette ambiance gastronomique et musicale tout au long de ces étapes, cette transhumance n’a rien de folklorique. Favoriser le retour de cette pratique pastorale a un intérêt paysager et agricole.

Encore un grand merci à vous tous : organisateurs, bénévoles, présidents des différentes associations pour votre invitation à l’animation de cette transhumance.
Bravo pour cette initiative, nous partageons avec vous cette pratique pastorale qui permet de conserver et de perpétuer les valeurs de notre Patrimoine.

Diaporama:

Vidéo par Sandy merci à toi:

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.